Quelques petits trucs à faire pour améliorer son jeu et ses frappes !!!

En premier lieu, ne t’inquiète pas si tu as du mal à différencier claquées et toniques quand le rythme s’accélère. C’est normal quand on débute le djembé. La précision ainsi que la résonance viennent progressivement, surtout pour le son claqué qui est le son le plus technique à produire sur un djembé. Il faut donc être patient et continuer de jouer à ton rythme.

Il y a cependant quelques petits trucs à faire pour améliorer son jeu et ses frappes.

1- Tu as remarqué que sur toutes les vidéos, avant de commencer un rythme, je commence par le chanter en claquant les mains sans toucher le djembé. Cela s’appelle le « chant du rythme ». C’est une étape importante. Chante vocalement ton rythme à haute voix en claquant des mains pendant plusieurs minutes (3mn…) sans jouer sur le djembé. Cela aide le cerveau à beaucoup mieux appréhender le rythme et facilite ensuite l’étape de l’accélération.

2- Prends l’habitude de prononcer à haute voix, les sons que tu produits sur ton djembé en même temps que tu joues ton rythme, comme je le fait sur les vidéos. Si tu joues une claquée, tu prononces « pa » au moment de l’impact de ta main sur la peau du djembé « pè » pour tonique et « pou » pour basse. Il ne faut pas marmonner (prononcer à voix faible et hésitante…) mais d’un voix forte et franche, et cela de façon systématique.

3- Assure toi que ta main est au bon endroit, celui qui correspond au son que tu veux produire. Pour le son « pè », la paume et le pouce de la main à l’extérieur du djembé. Pour le son claqué « pa », la main plus avancée à l’intérieur du djembé jusqu’au creux de la paume. Je l’explique dans la vidéo sur le rythme Kedon, comment placer les mains en fonction des notes. Si tu as du mal à différencier les sons « pa » et « pè » quand tu accélères, ça n’est pas grave, par contre il faut que tes mains soient aux endroits qui correspondent à chacun des sons. c’est le plus important. Petit à petit tu sentiras la différence de son et n’oublie pas de prononcer à haute voix chaque son que tu produits sur ton djembé.

En espérant que ces petits conseils t’aideront, tout en restant à ta disposition pour d’autres renseignements, je te souhaite une bonne et joyeuse pratique du djembé !!!

Patrice !!!

 

 

This entry was posted in News du projet. Bookmark the permalink.